Trafic illicite de bois de rose : La coalition Lampogno Maroantsetra se mobilise

Trafic illicite de bois de rose
La coalition Lampogno Maroantsetra se mobilise

Trafic illicite de bois de roseHier, la Coalition Lampogno Maroantsetra a organisé un atelier dont l’objectif est d’élaborer une stratégie efficace pour mettre fin au trafic illicite de bois de rose dans la partie Nord-Est de Madagascar en l’occurrence, Masoala, Makira et la Baie d’Antongil (MaMaBaie). Placé sous le Thème « Aboahy ankiaka », cette rencontre était une occasion pour cette plateforme de dévoiler au grand public les facteurs qui sont à l’origine de ce fléau. Tels sont l’existence de réseau mafieux opérant dans ce domaine, la complicité entre les trafiquants et les autorités, l’inertie du gouvernement, la règne de l’impunité. « C’est lamentable de voir quelqu’un ayant dénoncé un trafiquant de bois de rose qui a fait l’objet d’une poursuite judiciaire », déplore Razafimalala Clovis, coordonnateur de la Coalition Lampogno Maroantsetra.
Compte tenu de ces faits, la coalition souhaite à partir à travers cet atelier la prise de responsabilité des toutes les parties prenantes dans la gestion des ressources naturelles. Financé par l’USAID, cet atelier a vu la participation des organismes oeuvrant dans la protection de l’environnement comme Conservation international, WWF ainsi que les organes de contrôle et de répression comme les forces de l’ordre, le SAMIFIN, le BIANCO. Parlant de son attribution, le coordonnateur de la coalition Lampogno Maroantsetra affirme que son groupement veut jouer le rôle de plaidoyer et de lobbying auprès des autorités compétentes. A cet effet, la coalition réclame la réouverture du bureau de la Douane à Maroantsetra.
T.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Tous droits réservé - L'Observateur 2015 par Raveloson.com créateur de site web